POULPAPHONE 2019

Le festival s’est terminé ce samedi 28 octobre 2019 après deux magnifiques soirées et il est temps de dresser le bilan : la fréquentation satisfaisante et les retours ravis des spectateurs en font une édition plus que réussie.

 

Une fréquentation habituelle
Même si les scores exceptionnels de 2018 n’ont pas été atteints, le Poulpaphone peut se targuer d’accueillir chaque année une base de public fidèle que même les intempéries n’ont pas découragé. Le Poulpaphone existe depuis 15 ans et dépasse la barre des 5000 spectateurs à chaque édition depuis 4 ans.

 

Un maître mot : la découverte
C’est l’ADN du Poulpaphone et ça s’est révélé particulièrement vrai cette année. Ainsi le vendredi, les amiénois d’Edgär ont conquis les spectateurs, de même que Bigger et son rock so british qui a été une des bonnes surprises du Poulpaphone. L’inclassable Kiddy Smile a lui aussi marqué la soirée en faisant danser les foules avec un show haut en couleurs. Le samedi, les coups de cœur du public sont allés à Baloji, le belgo-congolais qui a ouvert la grande scène dans une ambiance de folie, et Tankus the Henge, groupe anglais déjanté. Les têtes d’affiche, Bon entendeur, Balthazar et Deluxe, n’ont pas déçu, avec un public acquis à leur cause.

 

Une ambiance au top particulièrement le samedi
L’ambiance du Poulpaphone s’est réchauffée au fur et à mesure que la pluie a disparu. C’est surtout le samedi que les spectateurs se sont amusés dans le village, ont dansé au son du TSF Sound System, et ont profité des stands du village d’animations. Les salles de concerts étaient bien remplies et tous les artistes ont su charmer le public. Aucun incident n’a été relevé, et la fête s’est déroulée en toute sécurité.

MERCI A TOUS

RETRO PHOTOS 2019
POULPA NEWS
PARTENAIRES